BIENVENUE À FAUSTINE, LA NOUVELLE BOUGIE BIO À L’AMBRE de nos amis Apis Cera

Ca y est ! Après deux ans de travail, la voici : Faustine ! La nouvelle bougie parfumée et bio de chez Apis Cera. Mais au fait pourquoi l’ambre ? "Lorsque nous évoquons l’ambre, une image nous apparaît tout de suite en tête, celle d’insectes emprisonnés dans cette résine végétale mystérieuse et dorée. " Petit rappel sur ce qu’est véritablement l’ambre végétal. Tout d’abord ne pas confondre avec l’ambre animal issu du cachalot. Ici il s’agit de la résine issue des arbres. L’ambre jaune est une oléorésine fossile, car elle est issue de la fossilisation de résines végétales produites voici plusieurs millions d’années par les conifères. La résine peut avoir englué des organismes lorsqu’elle s’est écoulée hors de l’arbre (moustiques, araignées, abeilles, etc.). Ils se retrouvent dans l’ambre une fois celui-ci formé : ce sont les inclusions. C’est dans leur atelier qu’ils ont imaginés retranscrire olfactivement cet « or des arbres ». Mais alors pourquoi ne pas avoir utilisé 100% de cire d’abeille comme pour Ambroise et Lucienne ? Tout simplement parce que la cire d’abeille, par sa densité et sa température de combustion retient tout parfum et l’empêche de se diffuser. Il a donc fallu mettre au point un dosage millimétré de cire d’abeille et de soja biologique afin de permettre au parfum de s’exprimer. Ce parfum est réalisé à Grasse, la capitale mondiale du parfum et est bien entendu 100% bio. A propos de la cire de soja, elle est fabriquée à partir d’huile de soja qui subit un processus d’hydrogénation pour lui donner une consistance plus solide. Qu’est-ce que l’hydrogénation ? L’hydrogénation (traitement par l’hydrogène) est une réaction chimique qui consiste à ajouter une molécule de dihydrogène (H2) à un autre élément (ici l’huile de soja) à haute température et en présence d’un catalyste. Le degré d’hydrogénation est contrôlé par la quantité d’hydrogène, la durée et la température de la réaction et par le catalyste. Plus le degré d’hydrogénation est élevé, plus l’huile deviendra « solide ». Et le verre ? Le verre réalisé, vous l’aurez deviné, à la main est doré et « moucheté de vide ». La flamme et l’or donnent une lumière magique à la bougie, c’est un véritable spectacle dont on ne se lasse pas !

La durée de combustion de 60 heures.

Pour en savoir plus, c'est ici!